CULTURE

Musique : Batieba Dull veut séduire le monde entier avec sa musique

Musique : Batieba Dull veut séduire le monde entier avec sa musique
Le vivre ensemble malgré la différence, faire la paix pour un monde meilleur, garantir la cohésion sociale ; c’est le souci de Batiéba Dull artiste musicien de la région du Sahel. Né le 2 avril 1991 d’une famille dont le papa fut guitariste, Batieba Abdoul Lankoandé, son nom à l’état civil, rêve de conquérir le monde entier par ses talents musicaux.

L’artiste dit avoir été piqué par le virus de la musique en écoutant les tubes du groupe Faso Kombat dans les années 2000. Pour l’artiste c’est ce groupe qui a été le moteur qui lui a permis de se donner entièrement à la musique. Depuis ces années, Batieba Dull prestait en solo sur les plateaux du Nescafé tour et aussi dans un groupe à Ouagadougou nommé « Sens unique ». Après plusieurs années de “tâtonnements”, le rêve de l’artiste est une réalité. Avec l’accompagnement d’amis, de la famille et de structures de la place, Batiéba Dull a enfin vu le bout du tunnel.

Lui qui veut semer l’amour et la cohésion sociale dans le cœur de ses fans et faire danser le monde entier à travers la bonne sonorité ; vient de mettre sur le marché discographique son album de 8 titres dénommés « Dunia ».

l’artiste en prestation
Le 4 décembre 2021 à Dori, devant un parterre d’invités, Batiéba Dull a fait son concert dédicace. L’album tradi-moderne traite des questions du moment, de la résilience, de la cohésion sociale, de l’amour, de l’émigration et d’autres faits de la société.

Le tout dans un concept nouveau de danse peule du Liptako Gourma dénommé « Secké-weké »et chanté en fulfulde, français, gulmacema. Pour la marraine et le représentant des autres parrains : « on a pris l’engagement d’accompagner l’artiste parce qu’il est appliqué et les thèmes abordés dans l’album sont tout simplement d’actualité ».

le public venu communier avec son idole lors du concert dédicace
La même appréciation est faite au sein de public de Dori qui est sorti pour déguster le contenu du premier album de son idole, qui coûte trois mille francs CFA.
Jeune musicien, Batiéba Dull invite toute la population du Sahel et du Burkina à faire confiance à la jeunesse, à accompagner la jeunesse dans ce qu’elle fait car, dit-il, le talent est caché en la jeunesse et cette jeunesse a juste besoin d’accompagnement pour émerveiller le monde.

le faso net

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Bouton retour en haut de la page